L'archipel des Moluques

L'archipel des Moluques

Les Moluques, paradis des épices

Anciennement désiré et convoité par les Européens pour ses épices, l’archipel des Moluques fait aujourd’hui partie des nombreuses régions d’Indonésie. Il compte plus de six-cent îles. On les divise en deux provinces: celle des Moluques, avec Ambon comme capitale, et celle des Moluques du Nord, administrée par la ville de Sofifi, sur l’île d’Halmahera.

Situé entre Sulawesi à l’ouest et la Papouasie à l’est, l'archipel s’étend sur 74.500km2. La mer de Banda au sud et celle des Moluques à l’ouest, le séparent de Nusa Tenggara et des Célèbes.

Le nom « Moluques », ou Maluku en indonésien, vient de l’arabe Jazirat al Muluk signifiant l’« île des rois ». Il s’agissait du nom donné à l’archipel par les marchands arabes lorsqu’ils en possédaient les ressources naturelles au XVIème siècle.

L’économie locale repose principalement sur la pêche et les productions agricoles. Les Moluques sont très réputées pour ses épices, notamment ses récoltes de girofles, muscades, café, noix de coco et cacao. Les habitants cultivent aussi des légumes, du manioc, des patates douces, ainsi que des bananes. En plus de fournir du poisson, la mer reste aussi une source de richesse non négligeable pour les Moluquois. Ils y trouvent par exemple du nacre et des perles.

L'archipel des Moluques
Village en bord de mer aux Moluques photo © J. Croese via Shutterstock
 

Les Moluques, centre de métissage ethnique et culturel

Il y a actuellement plus de 2 millions d’habitants résidant sur l’ensemble des îles. Contrairement aux autres provinces d’Indonésie, les Moluques n’affichent pas d’ethnies spécifiques. notamment parce que l’archipel a connu de nombreux métissages entre Portugais, Arabes, Chinois, Indien, Papous ou encore Javanais. La population reste très occidentalisée et la plus grande ville demeure Ambon. Cela est notamment due à la longue présence coloniale néerlandaise dans la région.

On parle différentes langues aux Moluques. La plupart de celles-ci tire leurs origines des langues austronésiennes et papoues. Le malais d’Ambon est ainsi un dialecte dérivé du malais. Par ailleurs, l’ancienne influence portugaise reste encore perceptible dans le vocabulaire malais.

La majorité de la population au nord de l’archipel est musulmane tandis qu’au sud, elle demeure principalement protestante. Chaque île propose ses propres coutumes traditionnelles. Les danses, la musique et l’artisanat restent donc distincts d’un endroit à un autre.

L’archipel présente peu de mammifères, seulement quelques marsupiaux comme le wallaby. Mais on y trouve cependant beaucoup d’espèces d’oiseaux et de chauve-souris. Les îles sont notamment propices à la plongée et au snorkeling. Ambon présente ainsi d’intéressants sites de plongée. Ils sont idéals pour découvrir la faune et la flore marines.

 
L'archipel des Moluques
Coucher de soleil sur l'île de Maitara photo © Vinsenssandy via Shutterstock
 

Il est possible de venir visiter les sites de batailles et les anciennes bases militaires de l’archipel. Ce dernier était un point stratégique militaire important durant la Seconde Guerre mondiale.

L’archipel des Moluques est donc une région d’Indonésie pouvant plaire à tout le monde et propice à un grand nombre d’activités.

 
NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82