Temple de Candi Ijo - Guide Indonésie - Azimuth Adventure Travel

Temple de Candi Ijo

Le hameau champêtre de Dukuh Groyokan recèle une merveille d’antan, hautement perché. Candi Ijo, un temple hindou en pierre andésite, trône sur la colline Gumuk Ijo, du district de Prambanan, régence de Sleman. Ce site de 0,8 ha donne sur de sublimes panoramas de Yogyakarta. Temps fort de chaque visite, les couchers de soleil depuis le sanctuaire sont stupéfiants. Les amateurs de tourisme culturel tombent sous le charme du style architectural et de l’histoire passionnante du temple.

Le passé de Candi Ijo

Depuis sa découverte en 1886 par H. E. Dorrepaal, ce temple n’a cessé de susciter l’intérêt des historiens. Construit vers le Xe et XIe siècle, le sanctuaire est un héritage laissé par la dynastie Medang. Au moment où l’on rédige cet article, des fouilles archéologiques sont encore organisées sur place. De véritables œuvres d’art sont extirpées du sol, tour à tour.

En indonésien, Ijo signifie « vert » et candi se traduit « temple. » Les prairies verdoyantes et paysages pittoresques du site sont populaires dans la région. Elles ont toujours fasciné les gens et perdurent jusqu’à présent. L’environnement reposant et calme en fait un excellent espace de méditation et d’introspection. D’anciennes inscriptions trouvées sur le sanctuaire nous révèlent que ce dernier fut autrefois une zone d’ermitage, un monastère.

Le sanctuaire, aujourd’hui

Candi Ijo est le plus haut temple de Yogyakarta. 4 constructions pittoresques culminent à 425 mètres d’altitude, à la 11e terrasse du Temple, le saint des saint. Depuis cet emplacement, les visiteurs profitent d’une vue dégagée sur la plage Parangtritis et les rizières alentour.

Orienté vers le soleil couchant, le bâtiment principal du monastère est orné de sculptures de Kala, de dragon, de nain et de Makara. Construites pour durer, les toitures à niveau empruntent toutes une forme pyramidale. L’intérieur de l’édifice est jonché des statues des seigneurs Brahma, Vishnu et Shiva. Au centre de la pièce, une image insolite de type Linga — Yoni, illustre le lien cosmique entre ces divinités. Sur la devanture du sanctuaire principal sont placés 3 petits temples dédiés à chacun de ces dieux.

Trouver le temple à Yogyakarta

Le temple est à 28 km à l’est du centre-ville. L’excursion combinée Ratu Boko — Candi Ijo est possible. 4 km de route sépare ces deux sites. Le sanctuaire Prambanan est situé à 9 km, au sud pour ceux qui partent de là.

Candi Ijo est à 10,2 km de l’aéroport d’Adisucipto. Depuis la rue Raya - Solo Yogyakarta, le trajet en voiture dure 21 minutes. Vous ne pouvez pas vous perdre. Des panneaux indiquent la route à suivre vers le temple.

Prix d’entrée et horaire d’ouverture

La visite coûte 5000 roupies pour les locaux et le double pour les étrangers. Vous payez des suppléments pour le parking.

 Ouvert du lundi au dimanche, le site est accessible au public dès 6 h du matin. En après-midi, attendez la golden hour (vers 15 h 30) pour profiter d’un merveilleux spectacle lumineux. Le monastère est fermé à 17 h. Un livre d’or est placé à l’entrée du sanctuaire permettant aux touristes et étrangers de coucher sur papier leur passage à Candi Ijo.

Bon à savoir avant de venir

Aucun code vestimentaire n’est en vigueur dans le temple. Vous pouvez venir tel que vous êtes, sans d’autres accessoires. Toutefois, pensez à bien vous couvrir. La température de l’air est assez fraîche en haute altitude.

 N’oubliez pas d’apporter à grignoter pour gérer les petites faims et manque d’énergie. Vous pouvez aussi acheter de la nourriture dans les stands voisins. Il faut veiller à bien vous hydrater pendant toute l’excursion. Pour finir, munissez-vous d’un appareil photo pour immortaliser votre visite, c’est permis.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Dominique de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+62 (0)812.269.06.59 (WhatsApp)