Le théâtre d'ombres

Le théâtre d'ombres

A l’instar des danses et des costumes traditionnels, le théâtre d'ombres possède également un rôle fondamental dans le rayonnement culturel et artistique de l’Indonésie. Ainsi, on désigne le plus souvent cette discipline sous le terme javanais de « wayang », qui signifie « ombre ». Le wayang est généralement interprété soit par des acteurs soit par des marionnettes. On regroupe d’ailleurs toutes les disciplines liées au théâtre sous ce même terme. Zoom sur cet art qui fascine depuis toujours les populations occidentales et asiatiques !

 

L’histoire du wayang

L’Indonésie n’est pas le seul pays asiatique à pratiquer le théâtre d’ombres. On retrouve ainsi celui-ci au Cambodge, en Malaisie, en Thaïlande et au Laos. Cette forme de spectacle trouve d’abord ses sources au en Inde et s’étend au reste de l’Asie du Sud-Est avec l’expansion du bouddhisme et de l’hindouisme.

A partir du XXème siècle, le wayang s’impose peu à peu au sein des cours princières de Java et de Bali, comme Yogyakarta, Cirebon et Surakarta. Ces villes deviennent peu à peu les épicentres de la diffusion artistique et culturelle du théâtre d’ombres à l’ensemble de l’île de Java.

Il trouve son inspiration dans les épopées indiennes du Râmâyana et du Mahâbhârata, les légendes javanaises comme celle du cycle de Panji, célèbre prince guerrier de l’île, ou les exploits d’Amir Hamzah.  Le wayang est donc une forme narrative qui avait pour but de transmettre les contes et légendes javanaise aux spectateurs.

La forme la plus courante du théâtre d’ombres demeure le wayang kulit, joué avec des marionnettes en cuir découpé. C’est d’ailleurs celle que préfèrent les Javanais.

 
Le théâtre d'ombres
Wagang Kulit à Yogyakarta

Le wayang est très souvent accompagné d’un orchestre de gamelan, instrument traditionnel indonésien. Le dalang est l’artiste qui met en mouvement les marionnettes. Il se trouve derrière un drap et devant une lampe. L’orchestre se place derrière le dalang chargé de chanter, faire parler ses personnages et diriger les musiciens. Les histoires et les méthodes de narration se transmettaient autrefois au sein des familles par voie orale. Rien d’étonnant à ce que les dalang possèdent dès lors une place très respectée au sein de la société indonésienne.

Il est d’ailleurs possible d’admirer le travail du dalang derrière le rideau pour avoir une vue sur ses gestes et sa technique durant une représentation.

En 2008, l’UNESCO inscrit le wayang dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Le théâtre indonésien souligne avec brio le talent artistique des spectacles traditionnel de l’archipel.

   

Les différentes formes de wayang

 
Le théâtre d'ombres
Marionnettes de wayang golek, Yogyakarta

Le terme wayang regroupe généralement de nombreuses formes de théâtre dont les plus connues demeurent le wayang topeng et le wayang orang. Le wayang topeng est une représentation masquée tandis que l’orang se danse.

Au cours du temps, le wayang subit de nombreuses évolutions d’où la diversité des styles de narration. Le théâtre d’ombres change d’une région à une autre et la plastique des marionnettes varie également en fonction de celle-ci. Par exemple, le wayang golek présente aux spectateurs des marionnettes en bois, vêtues de costumes traditionnels. Il s'agit du théâtre le plus courant de la région de Java occidental.

Peintes, gravées, polies… ces marionnettes sont le résultat de techniques artisanales méticuleuses et précises. Le travail des artisans est aussi important que celui des dalang. Ils contribuent également à offrir des marionnettes ouvragées dont la taille et l’apparence diffèrent en fonction du personnage représenté.

A Java, le wayang kulit reste à l’origine de toutes les autres formes de théâtre. Le wayang wong est quant à lui dansé par des personnes réelles qui copient et reproduisent les mouvements des marionnettes.

Aujourd’hui, de nombreuses compagnies de théâtre d’ombres enseignent et se produisent en Indonésie. Les plus connues restent celles de Sri Wedari à Surakarta et Bharata à Jakarta. Héritage à transmettre, le gouvernement indonésien encourage notamment les universités à proposer une section d’enseignement consacré à l’art du théâtre traditionnel.

Le wayang est un spectacle qui continue à fasciner les voyageurs et les Indonésiens et on vous souhaite sincèrement de pouvoir y assister lors d’une visite sur l’archipel indonésien !

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82