Visiter le parc Ujung Kulon, refuge des rhinocéros de Java

Autrefois les rhinocéros de Java occupaient un vaste territoire en Asie du Sud-Est. On en retrouvait ainsi en Inde, dans le sud-est de la Chine, au Laos, au Vietnam et sur l’île de Sumatra. C’est une espèce qui se laisse très peu approcher par l’homme et fait partie de celles les plus menacées au monde. Aujourd’hui on ne retrouve qu’une quarantaine d’individus dans le Parc Ujung Kulon, à l’ouest de Java. S’ils sont chanceux, les voyageurs en excursion dans cette zone protégée pourraient apercevoir de loin ces rares mammifères.

Visite du parc Ujung Kulon :

Le parc Ujung Kulon se trouve en bordure du détroit de la Sonde, à l’extrémité occidentale de Java. On y retrouve la péninsule du même nom et la réserve naturelle du volcan Krakatoa. De nombreuses espèces animales vivent dans ce parc, dont les fameux rhinocéros de Java.

Même si ces derniers sont difficiles à approcher, il n’est pas totalement impossible d’en retrouver des traces dans la jungle et de pourquoi pas les apercevoir de loin.

Par ailleurs, le parc est très agréable à visiter. Il offre une biodiversité incroyable aux visiteurs et ces derniers apprécieront passer un moment de détente au milieu de la nature. L’idéal serait d’y rester quelques jours, le temps de pouvoir explorer les plus beaux coins de la réserve.

Un visa d’entrée est nécessaire pour visiter le parc. Vous pourrez l’obtenir en vous rendant directement à Labuhan. On vous y fournira toutes les informations nécessaires à la visite. On vous conseille notamment de demander les services d’un guide qui saura vous faire découvrir l’endroit. La meilleure période pour s’y rendre reste durant la saison sèche, c’est-à-dire d’avril à octobre.

Les rhinocéros asiatiques

Il existait de nos jours trois espèces de rhinocéros asiatiques sur l’ensemble du continent asiatique : le rhinocéros de Sumatra le rhinocéros indien et le rhinocéros de Java. Elles sont toutes menacées d’extinction et il ne reste qu’un petit nombre de représentants dans quelques réserves protégées.

On observe trois sous-espèces de rhinocéros de Java : le rhinocéros de Java indien, vietnamien et indonésien. Les deux premières sont désormais éteintes. L’espèce actuelle vivant sur Java est la seule à avoir survécu. La disparition de cet animal dans ces régions d’Asie est notamment due au braconnage dont il est victime depuis des décennies.

Il est en effet chassé depuis des siècles pour ses cornes. Celles-ci sont revendues sur le marché chinois pour leurs vertus prétendument miraculeuses et médicinales.  

Comportement du rhinocéros :

Le rhinocéros de Java est un herbivore qui se nourrit de fruits, de plantes, de branches ou de pousses. Il vit en milieu tropical, la plupart du temps dans les forêts ou les prairies. Sa durée de vie s’étend généralement de 30 à 45 ans. Il mesure deux à quatre mètres de long et 1,4 à 1,7 mètres de hauteur. Les femelles ont tendance à être un peu plus imposantes.  

Il ne possède pas de prédateurs si ce n’est l’homme.  Contrairement à d’autres espèces qui possèdent deux cornes, le rhinocéros de Java n’en a qu’une. Il possède une très mauvaise vue, raison pour laquelle son odorat et son ouïe restent très développés.  

Le rhinocéros de Java vit généralement en solitaire, ne se retrouvant que lors des périodes de reproduction. La période de gestation des rhinocéros dure seize mois. Le bébé reste ensuite avec sa mère pendant trois ans. Il atteint sa maturité à l’âge de quatre ans pour les femelles et six pour les mâles. Les couples se reproduisent en général tous les quatre ou cinq ans entre deux naissances.

Une espèce extrêmement menacée :

En plus de braconnage au profit de la médecine chinoise, le rhinocéros voit son habitat naturel être détruit par l’activité humaine. La population restante vit dans l’espace naturel protégé d’Ujun Kulon. Les scientifiques pensent notamment que l’accélération de leur disparition est aussi due à une compétition territoriale avec le banteng. Il s’agit d’une espèce de bœufs sauvages vivant dans le sud-est asiatique. Par ailleurs, il est impossible de pouvoir couvrir et surveiller le périmètre de 1 200 km2 que représente le parc. Le gouvernement indonésien œuvre donc pour protéger du mieux qu’il peut le rhinocéros de Java. En conséquence, celui-ci reste tout de même le mammifère le plus menacé au monde.  De plus, ne se laissant pas particulièrement approcher, il est très difficile à étudier.

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82