Le festival du pasola

Le pasola est un rituel originaire de l’ouest de Sumba, dans les petites îles de la Sonde. Longtemps délaissé par les empires balinais et javanais, Sumba a su conserver ses traditions et sa culture atypique. L’île est ainsi réputée pour ses habitations pointues, ses élevages de chevaux, ses somptueux ikats et ses tombeaux mégalithiques. De nombreux visiteurs viennent notamment y apprécier les célébrations annuelles liées au pasola. Si vous aimez découvrir de nouvelles cultures, vous ne serez pas déçu(e) par cet événement !

Déroulement du pasola ?

Le pasola est un rituel qui tire ses origines du passé guerrier de Sumba. Il s’agit d’une compétition de lances entre deux équipes montées à cheval. Le mot « pasola » en langue locale signifie « lance » et vient du sanskrit « sula ». Les équipes sont vêtues de couleurs chatoyantes et montent à cru sur leurs chevaux.

Ce festival a lieu juste après la saison des pluies pour célébrer le début des plantations de riz dans la région. Le but originel restait de verser le sang sur le sol pour apaiser les esprits, honorer les ancêtres et s’assurer des bonnes récoltes pour l’année à venir.

Autrefois, trouver la mort lors du pasola était considéré comme un honneur. Mais rassurez-vous, de nos jours, les morts accidentelles sont très rares ! D’autant plus que les lances ne sont plus conçues pour blesser l’adversaire. On remplace aussi le sang des hommes et des chevaux par celui de cochons ou de poulets.

Légende du pasola :

Selon la légende, le pasola viendrait de l’histoire d’une femme originaire du Waiwuang qui épousa un chef local. Celui-ci dû s’absenter pendant une longue période et, le croyant mort, elle tomba amoureuse d’un autre villageois. Quand son mari revint, elle décida tout de même de rester avec son amant et de se marier avec lui. Pour redonner de la joie à leur chef, les gens de Waiwuang décidèrent alors d’organiser des jeux équestres mêlant agilité et combat. C’est ainsi que fut inventé le pasola.

Où y assister et comment s’y rendre ?

Le pasola se déroule à plusieurs endroits selon la date. A savoir : Lamboya et Kodi en février et à Gaura et Wanokaka en mars. Le rituel débute généralement après les festivités de la pleine lune, juste après l’arrivée des nyale, les vers marins.  Il dure quatre semaines.

Il est parfois compliqué d’avoir les dates exactes du festival. Désormais, les anciens décident de les donner à l’avance pour informer les visiteurs du programme officiel.

On vous conseille de louer les services d’un chauffeur pour vous y rendre. En effet, il vous sera plus difficile de louer un scooter. En outre, chaque petit village dispose de quelques lieux d’hébergement, le tourisme se développant progressivement à Sumba.  

L’aéroport de Tambolaka dessert la ville du même nom et Waikabubak à l’est de l’île, soit à quelques heures de route des villages où se déroulent le pasola.

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82