L'île d'Alor

L’île indonésienne d’Alor fait partie des petites îles de la Sonde et se trouve à l’extrémité orientale de celles-ci.  Alor et l’île de Pantar forment toutes deux le kabupaten d’Alor. Volcanique, elle s’étend sur 2 119 km² et ne possède qu’une seule grande ville d’environ 60 000 habitants : Kalabahi. Un seul aéroport dessert l’île au reste de l’archipel et des vols quotidiens la relient à celui-ci.

Alor, une petite île isolée de l’archipel indonésien

Isolée du reste de l’Indonésie, Alor est une île qui demeure très pauvre. Les visiteurs peuvent s’y rendre via la compagnie aérienne Trigana Air depuis Surabaya, Kupang ou Denpasar. L’économie locale repose en effet, essentiellement sur la culture vivrière et la pêche traditionnelle.

En outre, le gouvernement met en place des mesures pour ouvrir l’île au reste de l’Indonésie et elle commence désormais à exporter des ressources naturelles telles que le curcuma, la vanille, le bois de santal, le girofle ou les perles.

La grande majorité de la population demeure protestante tandis que le reste de celle-ci est de confession musulmane. On retrouve tout de même quelques minorités catholiques dans certains villages.

Coutume et traditions d’Alor

Quatorze langues sont recensées et parlées sur Alor et celles-ci trouvent leurs origines dans les dialectes papous et austronésiens. Autrefois, les habitants pratiquaient la chasse aux têtes humaines. Cependant, cette tradition a été interdite dans les années 1970 et les conflits entre tribus ont été résolus pour éviter de nouvelles querelles.

Alor est très célèbres pour ses moko, tambours de bronze que l’on peut retrouver également sur d’autres îles de l’archipel indonésien. Ces derniers possèdent une grande valeur et rythment la vie des habitants. Véritable symbole de rang social, ils les troquaient auparavant contre des têtes humaines. Ces moko servent également de dot aux mariées.

Les anciens moko proviendraient probablement du site de Dong Son au Vietnam. On ignore toujours comment ils ont pu arriver jusqu’à cette île, d’autant plus qu’à l’époque, elle ne figurait pas sur les cartes maritimes. Aujourd’hui, la majorité de ces tambours sont fabriqués en Chine et à Java.

Alor : paradis du snorkeling et de la plongée

Tout comme de nombreuses destinations d’Indonésie, l’archipel d’Alor accueille de très bons spots de plongée, encore peu connus par les voyageurs. La visibilité dans l’eau y est exceptionnelle et la vie marine riche et variée. Tortues, requins, poissons colorés… les belles rencontres ne manquent pas. De plus, les sites restent variés et satisferont les envies de tout le monde.

Alor est l’endroit idéal pour tous les passionnés de snorkeling souhaitant passer un séjour loin des lieux touristiques et plus occidentalisés. En effet, en raison de son isolation vis-à-vis du reste des grandes îles indonésiennes, très peu de visiteurs pensent à s’y rendre et préfèrent plutôt se diriger vers Sulawesi ou Raja Ampat. Un bon moyen de sortir hors des sentiers battus !

On vous conseille notamment d’y aller durant la saison sèche, de juin à octobre pour une visibilité maximale !

ÎleVolcan
3 photos

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82