Village de Trunyan

Niché au pied du mont Abang sur la rive est du lac Batur à Bali, le village de Trunyan a tendance à être qualifié d'atypique et pour cause ! Si l'île des Dieux est renommée pour la splendeur de ses paysages aussi riches que variés, le mode de vie de ses habitants et leurs traditions n'en est pas moins intéressants. Ici, dans ce petit village plein de mystères, les habitants appelés les Bali Aga, tentent autant que faire se peu d'échapper à l'influence extérieure afin de protéger leurs traditions ancestrales. On retient notamment la singularité de leur rite funéraire qui consiste à laisser les corps des défunts se décomposer à l'air libre, une pratique pour le moins unique que vous pourrez attester au cours de votre voyage hors des sentiers battus à Bali.

À la découverte du village Trunyuan

Trunyan (un nom dérivé de deux mots balinais, « taru » qui signifie arbre et « menyan » qui veut dire parfum) est un petit village traditionnel situé sur la rive est du lac Batur, juste au pied du mont Abang. Il était l'un des villages les plus isolés de Bali avant qu'une route ne soit construite en 2006. Les habitants de Trunyan affirment fièrement être les descendants des Bali Aga, les "Balinais d'origine. Ces derniers vivent encore selon les anciennes traditions et se préservent autant que possible de toutes influences extérieures.

La particularité de Trunyan

Parmi ces nombreuses traditions, ce qui fait la renommée de Trunyan est sans aucun doute son rite funéraire atypique. En effet, contrairement aux pratiques courantes des habitants des villages de Bali, les Bali Aga n'enterrent ni ne brûlent leurs morts. Les défunts sont enveloppés de tissu et placés sous des cages en bambou. On les emmène ensuite en barque au village de Kuban pour être déposés sous un arbre vieux de plus de 1 000 ans. Le choix de cet arbre n'est pas dû au hasard. Il s'agit d'un Taru Menyan, un arbre qui dégage un parfum semblable à l'encens. L'effluve qui émane du Taru Menyan sert à masquer l'odeur des corps en putréfaction.

Trunyan abrite 3 cimetières, tous situés en dehors du village et ne sont accessibles qu'en barque. Le premier est le Semah Wayah. Cet endroit est destiné aux personnes mariées et ceux qui sont morts de cause naturelle. Seuls ces défunts sont enveloppés de tissu blanc et entourés des cages en bambou. Ceux qui sont morts de cause non naturelle (victime d'accident ou ceux qui se sont suicidés) sont emmenés au Semah Bantas. Quant aux enfants et ceux qui ne sont pas mariés, ils sont placés au Semah Muda.

Il est possible d'organiser une journée à Trunyan mais il est important de savoir que ce qu'on l'on y découvre est assez particulier : squellettes, cranes, et ossements humains repose au sol sous une arbre. Bien entendu, il est déconseillé d'emmener les enfants et les âmes sensible. La visite doit se faire dans un respect total de la tradition et des habitants.

Au village il sera possible de découvrir également un magnifique temple, le Pancering Jagat. Il s'agit de l'un des temples les plus anciens de Bali. Il abrite une statue mégalithique de 4 mètres de haut représentant le dieu Bali Aga : Bhatara Datonta.

Comment s'y rendre ?

Autrefois, Trunyan n'était accessible que par bateau. Aujourd'hui, on peut y aller en voiture, toutefois, la route est très escarpée voire dangereuse par endroits. Pour s'y rendre, la première étape consiste à se rendre dans la région de Kintamani, district de Bangli. Il faut ensuite descendre jusqu'au lac Batur et se rendre au bout de la route (rive opposée aux sources naturelles).

Bonjour

Je suis Alice de Azimuth Adventure Travel. Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82

Bonjour

laissez votre message ici
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82