Parc national de Meru Betiri

Le parc national de Meru Betiri constitue une des attractions incontournables du sud-est de l’île de Java. Ce site, situé à cheval entre les provinces de Banyuwangi et de Jember, s’étend sur environ 50 000 ha. Ses décors sont notamment constitués de mangroves, de marais, de forêts tropicales, de plages, etc. Bref, des paysages qui garantissent un vrai dépaysement.

Découverte du parc national de Meru Betiri

Pour la petite anecdote, le nom du site fait référence à deux montagnes de la région, le mont Semeru et celui de Betiri. Depuis 2016, le parc national de Meru Betiri est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que réserve de biosphère.

Observer la ponte des tortues

Avant même que le Meru Betiri ne devienne un parc national, la plage de Sukamade, a toujours été le théâtre d’un magnifique spectacle naturel : la ponte des œufs par les tortues luth, les tortues olivâtres, les tortues imbriquées et les tortues vertes.

Ces reptiles viennent généralement sur les rivages lors des nuits de pleine lune pour accomplir la perpétuation de l’espèce. Ils creusent dans le sable jusqu’à une profondeur d’environ un demi-mètre, puis y déposent leurs œufs. La taille de ces derniers est semblable à une balle de pingpong.

La patience est de mise pour ce type d'observation. Il faut savoir que les tortues se déplacent très lentement et prennent soins de choisir le meilleur endroit pour leur ponte.

Malheureusement, les oeufs sont de moins en moins en sécurité malgré la force que mettent les tortues à les cacher sous le sable. Des prédateurs comme les varans, les sangliers et même les hommes mettent en périls la sauvegarde de l'espèce. Des gardes forestiers locaux sont alors obligés de récupérer les oeufs afin de les enterrer dans des endroits plus sécurisés. Après 2 mois d'attente, les oeufs éclosent et les petites tortues peuvent rejoindre l'océan. Certaines sont marquées et placées dans un grand bassin du centre d'observation avant d'être relâchées

Au bout d’environ 2 mois, des bébés tortues sortiront de leur coquille. Ceux-ci seront d’abord marqués, puis placés dans un grand bassin du centre d’observation local avant d’être relâché pour qu’ils puissent rejoindre l’océan.

La faune du parc national Meru Betiri

Bien que le parc national de Meru Betiri souffre du braconnage, il est possible d'y appercevoir un grand nombre d'espèces sauvages : civettes mouchetées, cerfs, léopards, écureuils volants de Java, cacatoès, aigles javanais, taureaux sauvages, sangliers ou encore le fameux python réticulé. Le parc aurait abrité autrefois le célèbre tigre de Java, un félin aujourd'hui disparu.

La flore de Meru Betiri

Les voyageurs passionnés par la botanique aimeront à coup sûr s’aventurer dans le site de Meru Betiri, puisqu'il abrite toute une variété de plantes telles que le Pandanus tectorius, le Talipariti tiliaceum, le manilkara Kauki, l’Alstonia scholaris, le Sterculia foetida, le saccharum spontaneum, la fongique Balanophora, le Schizostachyum brachycladum ou encore le Rafflesia zollingeriana, un spécimen endémique.

Activité à faire

- Randonnée dans les jungles environnantes

- Balade sur les plages du parc

- Baignade

- Balade en bateau sur les rivières locales

- Offroad en 4x4

- Visite du village de Lampon et de Pancer

Partager de bons moments avec les Javanais

Au cours de vos aventures au parc national de Meru Beriti, vous allez pouvoir rencontrer les habitants de la région qui vivent de la pêche et du travail dans les diverses plantations. Ces autochtones vous feront partager leur quotidien dans la joie et la bonne humeur.

Climat

L’île de Java sur laquelle se trouve le parc national de Meru Betiri est soumis à un climat équatorial chaud et humide. En général, il fait toujours beau sur le territoire, mais le meilleur moment de l’année pour entreprendre un séjour à Java se situe entre juillet et octobre. Entre ces mois, il y a moins de pluie sur le territoire et l’atmosphère est un peu plus sec.

Comment s’y rendre ?

L’accès au parc national de Meru Betiri est assez difficile, car les pistes qui y mènent sont dans un piteux état. C’est sans doute pour cela que cette zone n’est pas très fréquentée par les touristes. Si vous comptez vous y aventurer, pensez à emmener un 4x4. En chemin, vous pourrez admirer de nombreuses plantations en tout genre (café, cacao, thé, coco…) qui font également le charme de la région. En outre, les lieux sont impraticables pendant la période des moussons qui se situe de novembre à mars.

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82