Lemo

Situé au nord de la ville de Makale, le village de Lemo figure parmi les sites les plus impressionnants du pays Toraja. En plus de la beauté de son paysage et l’atmosphère sereine qui y règne, il est réputé pour ses tombes encastrées dans la falaise avec un statuaire d'effigies des personnes décédées et ses tongkonan ou maisons traditionnelles de la tribu toraja avec des architectures hors du commun. Proposant un séjour hors des sentiers battus, le village de Lemo est un site agréable dont la visite est recommandée lors d’un voyage en Indonésie.

Histoire

AU XIIe siècle, Lemo n’était qu’un simple lieu de sépulture de la tribu Torajas . Quant au nom du village, lors de l’invasion des Néerlandais, les torajas se sont réfugiés dans une grotte. Lorsqu’ils s’en sont sorti, ils ont nommé le village « Lemo », terme désignant « grotte » pour les Torajas, pour se souvenir de ce rocher qui leur a servi d’abri.

En plus d’être un lieu de sépulture, le village de Lemo est aussi réputé pour ses tongkonan ou les maisons traditionnelles des Torajas avec leur architecture un peu particulières. Tongkonan vient du mot « tongkon » qui veut dire s’asseoir ou prendre place. En effet, les tongkonan étaient un lieu de rassemblement pour les nobles pour discuter des questions relatives à la vie de la tribu.

On raconte que le premier tongkonan a été construit par Puang Matua. Pour rappel, autrefois, seuls les nobles pouvaient construire des tongkonan et ces derniers se transmettaient de génération en génération, tandis que les roturiers vivaient dans des demeures plus petites et moins décorées, appelées « banua ».

Aujourd’hui

Aujourd’hui, le village de Lemo fascine les visiteurs pour deux choses. La première, pour son site funéraire hors du commun, et la seconde, pour ses tongkonan ou maisons traditionnelles. En effet, contrairement aux autres sites funéraires des torajas, le site de Lemo diffère par son emplacement (encastrée dans une falaise) et par la présence des tau-tau, des statues en bois représentant les personnes décédées.

À propos de ces tombes, il est intéressant de savoir que l’emplacement des chambres funéraires se faisait en fonction du rang de la personne. Ainsi, ceux qui appartiennent à une caste supérieure occupent la partie haute de la falaise, tandis que les roturiers se trouvent un peu plus bas.

Outre le site funéraire, Lemo compte aussi parmi les quelques villages où l’on peut encore admirer lesmaisons traditionnelles des torajas ou les tongkonan. Situés juste à l’entrée du village, ces dernieres impressionnent par leurs architectures hors du commun, en particulier leurs toits incurvés rappelant la coque des pirogues utilisés par les ancêtres des torajas pour traverser la mer.

En plus de ces deux attractions majeures, le village en lui même en vaut également le détour. Il est situé dans une charmante vallée tranquille, proposant une vue magnifique sur les rizières et dégage une atmosphère sereine. Afin de profiter pleinement du site, il est préférable de s’y rendre le matin . On perçoit mieux les tau-tau perchés sur les falaises en matinée. Qui plus est, vous aurez le temps de visiter d’autres curiosités situées non loin du village.

Climat

Lemo bénéfice d’un climat tropical humide . La saison sèche s’étend d'avril à mi-octobre avec une température qui oscille de 25 à 35 °C. C’est la période la plus chaude de l’année. Le reste de l'année, le climat est toujours clément rendant le séjour possible.

Comment s’y rendre ?

Lemo est situé à 9 km au nord de la ville de Makale et à environ 15 km au sud de Rantepao. Pour vous y rendre, vous avez le choix entre le bémo (taxi collectif) ou la location de véhicule avec ou sans chauffeur.

8 photos

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82