Top 5 des activités de nature à Bornéo

Bornéo est l’une des plus grandes îles au monde. Trois Etats la peuplent : la Malaisie (Sabah et Sarawak), le sultanat de Brunei et l’Indonésie (Kalimantan). Des forêts luxuriantes aux superbes spots de plongée, l’île de Bornéo recèle une incroyable biodiversité, qui permet de nombreuses activités de nature, en groupe ou en solo. Si vous projetez d’explorer cette île mythique, voici notre top 5 des spots d’aventure à Bornéo !

 

5/ Plongée sous-marine à Sipadan et Derawan

Archipel de Derawan © Sony Herdiana

Archipel de Derawan © Sony Herdiana

Comme la plupart des îles indonésiennes, celle de Bornéo propose de nombreux spots de plongée, idéaux pour se livrer au snorkeling et y rencontrer la faune aquatique locale ! Les principaux sites de plongée se situent à Sipadan (Redang Island et Tunku Abdul Rahman Marine Park) et à Derawan (Sangalaki, Kakaban et Maratua). Dans leurs fonds marins, vous trouverez des raies Manta, des coraux éclatant de couleurs, des hippocampes pygmées, des poissons-feuilles ou encore des poissons-grenouilles. De quoi en prendre plein la vue !

 

 

4/ Canotage sur le lac marécageux de Sentarum

Un scleropage asiatique

Un scleropage asiatique © Vladimir Wrangel Shutterstock

Très peu connu des visiteurs étrangers, le lac de Sentarum est situé à Kalimantan-Ouest, la partie occidentale de Bornéo. Il offre des paysages somptueux et une biodiversité riche et surprenante. C’est l’endroit parfait pour venir admirer la faune et la flore de l’île. Ainsi, composé de plusieurs bassins, le lac s’étend sur une surface de 1.320 km2. Véritable refuge pour les animaux sauvages, la réserve accueille de nombreuses espèces de poissons comme le scléropage d’Asie. On y retrouve également des primates comme les nasiques ou les orangs-outans et des reptiles comme les crocodiles marins. Ceux et celles qui désirent s’immerger dans la nature et observer le monde animalier d’Indonésie ne seront pas déçu(e)s par cette expérience.

 

 

3/ Découverte de l’art rupestre dans les grottes de Kalimantan Est

Peintures rupestres dans les grottes de Kalimantan-Est © Dominique Clarisse

Peintures rupestres dans les grottes de Kalimantan-Est © Dominique Clarisse

Par ailleurs, les grottes de Kalimantan Est sont très peu visitées par les touristes car peu connues. Véritables trésors archéologiques, elles témoignent de l’art rupestre des anciens peuples aborigènes de Bornéo. En 1994, les chercheurs et aventuriers qui étudiaient ces grottes, y ont découvert une série de peintures de mains négatives, de lézards volants et d’autres motifs symboliques. En Indonésie, on ne connaissait à cette époque que l’existence des grottes rupestres de Sulawesi. Les amoureux d’archéologie et de spéléologie seront donc enchantés de venir découvrir ces lieux encore inconnus du grand public.

 

 

2/ Orangs-outans du parc national de Tanjung Puting

Orang-outan du parc national Tanjung Puting © Dominique Clarisse

Orang-outan du parc national Tanjung Puting © Dominique Clarisse

La plupart des touristes commencent leur circuit à Bornéo au Parc national de Tanjung Puting pour venir découvrir les orangs-outans, l’une des espèces de primates les plus menacées au monde. Pour les observer, rendez-vous au centre de réhabilitation de la réserve. Aussi, sur place, rangers et primatologues collaborent pour garantir leur bien-être et leur développement, dans le but de les préserver du braconnage et de la déforestation. Au final, un agréable moment de sensibilisation et d’observation pour tous ceux qui aiment la nature et les orangs-outans !

 

 

1/ Remontée de la rivière Mahakam et rencontre avec les derniers véritables Dayak

Rivière Mahakam © Sufri Sarudin

Rivière Mahakam © Sufri Sarudin

Pour finir, rien n’égale l’expérience vécue lors de la remontée de la rivière Mahakam qui mène tout droit jusqu’en pays Dayak. Ces derniers, célèbres pour être d’anciens chasseurs de tête, vivent principalement dans les parties indonésienne et malaisienne de Bornéo. Les plus connus sont les Iban de Sarawak et les Ngaju de Kalimantan. Actuellement, l’agriculture et la chasse à la sarbacane constituent leurs principales activités vivrières. Très attachées à leur patrimoine culturel, ces ethnies conservent farouchement leurs traditions, comme l’illustre l’architecture typique de leurs habitats. Ainsi, construites en bambous allongés, les maisons Dayaks peuvent atteindre 100 mètres de long sur 15 mètres de large et peuvent accueillir dix à vingt familles. Les visiteurs en quête d’immersion dans une autre culture trouveront un dépaysement total en pays Dayak !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *