RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024) - Azimuth Adventure Travel
RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)

RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)

28 janv. 2024

« VOUS ALLEZ VISITER LA CHAPELLE SIXTINE DE LA PRÉHISTOIRE DE L'HUMANITÉ ! »

   RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)  

Dominic Clarisse : Bonjour Luc-Henri, je suis très heureux que tu aies accepté ce rendez-vous, afin que les clients d’Azimuth Adventure Travel Ltd puissent mieux te connaître et donc mieux apprécier ton travail. Puis-je te demander de te présenter en quelques mots ?

Luc-Henri Fage : Je m’appelle Luc-Henri Fage, je suis spéléologue depuis l’âge de 16/17 ans. Avec mon frère, puis avec un club de spéléo très, très actif dans le Vaucluse, qui s’appelle « Les Darbounes », on a exploré des grands gouffres des monts du Vaucluse d’abord, puis de France. Et enfin, en 83-84, un grand gouffre en Algérie, qui a été le premier voyage que j’ai fait vraiment hors d’Europe. Et ça m’a mis un peu le pied dans le milieu des spéléologues d’exploration, qui ne sont finalement pas si nombreux que cela finalement, et qui m’ont permis de partir en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1985 et de faire mon premier film.

   RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)  

DC : J’ai personnellement découvert tes « exploits » en 1992, après mon tout premier voyage en Papouasie indonésienne (que l’on appelait « Irian Jaya » à l’époque). À l’époque, je travaillais à la rédaction d’un article pour l’illustration de mon reportage photographique, et je suis donc tombé, entre autres, sur ton livre, « La mémoire des brumes » co-écrit avec Arnoult Seveau, et qui venait d’être publié. Je me souviens de l’avoir « dévoré » d’une traite, fasciné par la description de vos aventures et surtout par celle des tribus papoues, que j’avais également rencontrées quelques mois auparavant. Quelles sensations la Papouasie t’a-t-elle procuré ?

LHF : La découverte de la Papouasie a été pour moi extraordinaire. La grande forêt, des habitants, des Papous, des gouffres géants, et puis surtout du cinéma. A partir de là, je n’ai pas cessé de voyager avec ma caméra.

(En 1990) on savait qu’à un moment donné on allait arriver au village de Langda, où il y avait encore des hommes qui fabriquaient des haches de pierre.

Tiens, j’en ai une là, tiens. Alors, c‘est pas des haches, c’est des herminettes. On les porte sur l’épaule, comme ça. Et puis on les sort, et ça permet de couper un petit arbre. C’est quand même une belle lame. C‘est une lame en basalte montée sur une branche avec du rotin. Et ça c’était un outil qui était toujours existant, toujours fabriqué chez les Una, en 1990.

   RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)  

DC : Peux-tu à présent nous en dire plus sur le circuit « La mémoire des grottes », que tu encadreras du 27 avril au 14 mai prochain ? Est-ce un moyen pour toi de mieux faire connaître au grand public les trésors cachés de Bornéo ? Est-ce également un moyen de promouvoir un tourisme un peu plus « intello » (comparé, par exemple, au tourisme dit « Instagram ») ? 

LHF : Le voyage, il est non seulement intéressant, je pense, pour les gens qui vont le faire, mais il est également intéressant pour les populations locales, qui vont en avoir des retombées économiques qui ne sont pas négligeables.

Il faut développer un écotourisme, parce que si on permet, par une activité économique complémentaire aux populations locales, de continuer d’aller dans les grottes, de continuer d’aller dans ces montagnes calcaires, de continuer d’avoir des retours économiques de ces montagnes, ces peintures rupestres, si les gens du coin savent que c’est pour eux une source de revenu, ils vont les protéger. Ils vont aider à les protéger. Donc il faut protéger les grottes. Et pour les protéger, il faut les faire connaître.

   RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)  

Je suis certain que ce sera un voyage qui va marquer les gens, qui vont accepter de sortir des sentiers battus, voilà.

Bien évidemment, il n’y aura pas des « lobsters » à tous les repas, ça c’est sûr ! Il ne faut pas raconter de salades. (Rires)

On va amener les gens visiter la chapelle Sixtine de la préhistoire de l’Humanité !

   RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)  

Donc, il y a des gens qui vont à Rome, des gens qui vont à Venise, il y en a qui se prennent en photo devant les lieux « instagramables », et puis il y en a d’autres qui vont dans les musées. Eh bien c’est eux qui nous intéressent.

C’est eux qui seront intéressés par cette visite, parce qu’on va à la fois parler de préhistoire de l’Humanité, de paléontologie, et en même temps, le soir, on va cuisiner un poisson à la braise, qui a été péché par les fils de Tewet au coucher du soleil.

Quand on va grimper vers Tewet, vers Gua Tewet, ou vers Liang Tamrin, les gens, ils vont transpirer, on ne va pas les porter. Le principe de ce voyage c’est quand même une authenticité… et puis, la chapelle Sixtine au bout ! (Rires)

   RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)  

DC : Merci, Luc-Henri, d’avoir pris un peu de ton temps précieux pour nous parler de ta passion de l’Indonésie, et plus particulièrement des populations papoues et des peintures rupestres de Bornéo.

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT SUR LE CIRCUIT "LA MÉMOIRE DES GROTTES" DU 27 AVRIL AU 14 MAI 2024 !

RENCONTRE AVEC LUC-HENRI FAGE (qui encadrera la circuit « La mémoire des grottes » du 27 avril au 14 mai 2024)

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Dominique de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+62 (0)812.269.06.59 (WhatsApp)