Les Enfants Varans du Pays Bugis au Sud Sulawesi

Les Enfants Varans du Pays Bugis au Sud Sulawesi

19 déc. 2014
Pinrang, petite ville sur la route du pays Toraja dans le sud de Sulawesi. J’ai rendez-vous avec Yunus et son frère jumeau Andi Lawang dans la maison familiale. Pas n’importe quel rendez-vous car Yunus est un garçon, humain donc et son jumeau Andi Lawang est un varan, du type varan de komodo (varanus komodoensis) dont la taille doit avoisiner les 1.50m. Une bien curieuse coutume que ces enfants mixtes humain/animal et qui perdure depuis des siècles dans le pays bugis. La 2e sœur d’Andi Lawang me reçoit dans sa simple maison de bois, le varan dans les bras. Il a l’air sympa Andi. L’heure du repas est invariable, vers les dix heures du matin, composé essentiellement d’œufs de poule qu’il gobe goulument en ouvrant tout grand sa gueule aux fines dents ciselées. Andi est répertorié dans les bulletins de naissance de la ville au même titre que tout être humain. Il a même sa KTP, carte d’identité locale. Madame Suharti, la sage-femme qui a aidé à mettre au monde Yunus et Andi Lawang, me reçoit dans son bureau du petit hôpital et m’explique que les coutumes des enfants varans ou enfants crocodiles sont monnaie courante à Sulawesi et que dans le cas de Yunus, il est né le premier. Cependant là où le bât blesse c’est qu’Andi n’est apparu que plusieurs heures après sans l’aide de la sage-femme… On vient parfois de loin pour le voir car il porte chance. Une grande fête se prépare pour l’anniversaire des jumeaux, l’imam local est là et le sacrifice d’une jeune vache est une occasion pour tous de manger de la viande, sauf Andi pour qui rien que l’odeur du sang pourrait réveiller des instincts grégaires comme ses confrères de Komodo. Banlieue de Makassar, il existe une famille dont les jumelles sont fille et crocodile. Rani, la sœur humaine vient juste de se marier avec un homme d’un autre village et sa sœur croco est devenue complètement “amok” (folle). Il a fallu l’enfermer dans une cage en bas de la maison. Rani revient au village de son enfance le plus souvent possible pour apaiser le chagrin de Herlina le croco, elle le sort de sa cage et l’emmène dans la maison familiale. Herlina ne mesure pas loin de un 1.80m pour 65 kgs mais elle se laisse faire et caresser. Quel monde que cette Indonésie ! enfants-varans de Sulawesi, hommes-chevaux de Java, homme medecine-tigre à Jakarta, shamans hommes-fleurs guérisseurs à Sibeirut, sorciers dayaks envouteurs a Tanjung Isuy, jusqu’à ce Dugong (mammifère marin) vu à Fak-Fak en Papoua dont on récolte les larmes pour guérir quelques patients anémiques….. Le voyage ne se termine jamais dans cet immense archipel de 17000 iles, mosaïque de peuples les plus divers et aux coutumes si particulières, rencontres nées de cette envie de partager un quotidien, un repas, un sourire, une kretek (cigarette) … C’est tout cela l’Indonésie, le peuple aux millions de sourires. D’après les textes de Thierry Robinet, aventurier & guide en Indonésie depuis 1977.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82