Une association française pour “donner sa place à la différence en Indonésie”

Une association française pour “donner sa place à la différence en Indonésie”

07 janv. 2019

Soutenue depuis ses débuts par Azimuth Adventure Travel, l’association Hati, qui s’est fixée comme mission de soutenir les professionnels au service des personnes handicapées en Indonésie, a fêté en Octobre 2018 ses 12 ans d’existence et vient de clôturer sa cinquième session de formation en Indonésie.

Qui sont les membres de Hati? Quelles actions mènent l’association ? Quels sont ses besoins et comment la soutenir?  Daphné Barbedette, cofondatrice de l’association, a accepté de répondre à toutes nos questions.

Quand, comment, et pourquoi est née l’association HATI Handicap Indonésie ?

A la suite de ma rencontre avec une orthophoniste, Hélène Fadlan, qui connaissait la situation du handicap en Indonésie depuis 2000. Nous étions toutes deux amoureuses de l'Indonésie, et nous souhaitions améliorer la prise en charge du handicap dans ce pays. HATI Handicap Indonésie est donc née en octobre 2006 pour « Donner sa place à la différence ».

Quels sont ses objectifs principaux ?

HATI Handicap Indonésie a été créée dans le but de soutenir au niveau thérapeutique (orthophonie, psychomotricité, éducation spécialisée, …) les futurs professionnels ou les professionnels indonésiens qui travaillent avec des personnes handicapées. Les objectifs de HATI HANDICAP INDONÉSIE sont les suivants : - Participer à l'amélioration des conditions de vie et de prise en charge des populations handicapées (handicap mental, pluri handicap, …) et sourdes en Indonésie - Contribuer à développer en Indonésie des prises en charges adaptées aux différents types de handicaps en mettant en place des sessions de formations autour des problématiques de la prise en charge des enfants handicapés. - Valoriser et aider à la réalisation d’initiatives indonésiennes allant dans ce sens. Notamment, HATI soutient des associations locales, dont Rumah Kata, qui travaillent en faveur du développement socio-culturel de la communauté sourde de la région de Yogyakarta. Depuis sa création, l’équipe HATI, dont tous les membres sont bénévoles, se réunit régulièrement pour élaborer les missions et mettre sur pied divers événements en France, destinés d’une part à faire connaître nos actions, et d’autre part à financer notre fonctionnement, nos missions à venir et notre projet de centre de ressources lieu d'accueil, d'informations pour les parents, les enseignants et thérapeutes spécialisées dans un premier temps, et de prise en charge dans un deuxième temps.

Quelles missions HATI Handicap Indonésie a-t-elle mené depuis sa création ?

Cinq sessions de formation/échanges de savoirs ont été effectuées par des paramédicaux français dans les universités de UNY (2008, 2011, 2014, 2016) et de Politeknik de Surakarta (2018), et dans les deux écoles spécialisées de Yogyakarta (2016, 2018).

Avez-vous pu constater une évolution de la situation des personnes handicapées en Indonésie ?

Vaste sujet. La situation a changé dans l’absolu car les mœurs évoluent, certains « tabous » sont levés. L’exemple le plus marquant reste l’arrêt de la contrariété de la main gauche qui est dévastateur sur n’importe quel enfant, mais qui a évolué dans le handicap, mettant de côté les principes de la religion au profit du bien-être de l’enfant afin de favoriser l’émergence de compétences des enfants à besoin spécifique. Il y a toujours une distorsion entre la ville et la campagne. L’argent est une donnée problématique de plus, car certains enfants ne sont pas à l’école ou pas dans une école adaptée à leur handicap. Cependant, l’émergence de plus en plus d’associations locales ou d’événements œuvrant dans le sens de la « sensibilisation à la différence » commence à faire son effet. On constate une augmentation du nombre d’ateliers afin de favoriser l’apprentissage de la langue des signes Indonésien(LSI), la sensibilisation à l’accessibilité, la protection de la communauté handicapée grâce à des lois... Mais beaucoup de choses restent à faire surtout au niveau du nombre d’écoles spécialisées, d’instituts pour les adultes, de la sensibilisation au handicap, de l’annonce aux parents, du diagnostic…

Les années passant, vos objectifs ont-ils évolué ?

Une association française pour “donner sa place à la différence en Indonésie”

Les objectifs restent les mêmes, avec le but ultime d’ouvrir un centre de ressources en Indonésie. Mais avec les années passant, nous avons voulu avoir une vision plus globale en complétant les missions de HATI en Indonésie, c’est-à-dire en œuvrant également pour la sensibilisation au handicap dans les écoles primaires françaises. La boucle semble boucler. Il n’y a plus qu’à atteindre l’objectif central.Qui sont les membres de l’association HATI Handicap Indonésie ? Les membres sont tous des bénévoles, principalement des paramédicaux. Mais tout le monde est le bienvenu. Nous trouvons aussi bien des bénévoles ponctuels que des bénévoles actifs.

Quels sont vos besoins actuels ?

Nous besoins actuels sont toujours les mêmes. Nous sommes toujours en recherche de bénévoles parce que sans humain l’action n’existe pas. Nous recherchons également du matériel médical type fauteuil roulant, etc. Et bien sûr nous avons aussi besoin de fonds, le nerf de la guerre pour toute association, pour financer les missions que nous aimerions plus rapprochées, et surtout pour ouvrir le centre de ressources que nous aimerions monter prochainement.

Pouvez-vous nous parler de la relation entre HATI Handicap Indonésie et Azimuth Adventure Travel ?

HATI Handicap Indonésie et Azimuth Adventure Travel, c’est une longue histoire : une rencontre, des émotions… et c’est surtout le soutien et la bienveillance de Dominique Clarisse Directeur de l’agence. Voici trois missions dans lesquelles Dominique Clarisse, nous soutient. Grâce à son mécénat, les billets nationaux (aller/retour Yogyakarta) des bénévoles sont financés. Son aide précieuse nous permet d’économiser, et donc de nous permettre de financer les interprètes sur place, ce qui constitue notre plus grosse dépense lors des missions. Et nous l’en remercions encore une fois. Mais Dominique, c’est aussi le don de chaises à Rumah Kata. C’est grâce aux dons et soutiens que nous continuons à oser croire que notre cause est juste. Et sans soutien, pas d’énergie. Alors merci, vraiment merci. Comment s’y prendre si l’on souhaite soutenir HATI Handicap Indonésie ? (en tant que particulier, entreprise...) Si vous souhaitez nous aider plusieurs possibilités s’offrent à vous, que vous soyez un particulier et/ou une entreprise.   Vous pouvez :

  • Utiliser Lilo le moteur de recherche solidaire qui permet de financer les projets des associations, dont celui de HATI (https://www.lilo.org/fr/hati-handicap-indonesie/). A chaque recherche effectuée, l’utilisateur de Lilo cumulera des “gouttes”, qui seront transformées en euros avant d’être reversés à l’association de son choix.
  • Faire un don à travers la plateforme associative Helloasso (déductible d’impôt) sur notre site internet (hati-france.org ou notre page Facebook) ;
  • Mais vous pouvez également aller plus loin dans l’aventure, et faire comme Dominique, en nous soutenant grâce au mécénat d’entreprise (déductible d’impôt si vous le souhaitez) ;
  • Devenir notre sponsor, établir un partenariat (par exemple sur votre plateforme d’e-commerce) ou toute autre forme qui vous conviendra ;
  • Fournir du matériel médical que nous distribuerons en Indonésie ;
  • Collecter des bouchons (plutôt pour l’Ile-de-France) ;
  • Faire partie de notre famille de bénévoles ;
  • Ou tout simplement partager notre page https://www.facebook.com/HatiHandicapIndonesie/

  Vous trouverez tout sur www.hati-france.org. Mais rien ne vaut le contact humain, alors n’hésitez pas à prendre contact avec nous, et faisons connaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Alice de "Azimuth Adventure Travel". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 82